CR : Communication Non-Violente ou CNV

CNV_20130424_1Mercredi 24 avril, sous un soleil radieux, nous nous sommes retrouvés pour évoquer et découvrir le concept de « Communication Non-Violente ou CNV ».

Cette rencontre fut animée par Julie, qui a suivi des stages de formation à cette technique de communication, dans son cadre professionnel.

La CNV a été créée par Marshall Rosenberg en 1966, qui était lui-même élève de Carl Rogers.

La séance a commencé par un exercice de relaxation qui nous a permis de nous reconnecter avec notre cœur…

Pendant ce temps, et pour permettre calme et concentration, les enfants partageaient pâte à sel et feutres sous les cocotiers… enfin, sapins du jardin…

 

CNV_20130424_2

CNV_20130424_3

CNV_20130424_4

 

Julie nous a ensuite énoncé des phrases du quotidien et nous devions dire ce que nous ressentions en entendant ces phrases :

  1. « Pas la peine que je t’explique, de toute façon, tu ne m’écoutes jamais. »
  2. « Cette nouvelle veste te va bien, elle te rajeunit. »
  3. « Je peux savoir pourquoi tu n’as pas encore rangé tes chaussettes ? »
  4. « Vous confiez à un ami que vous avez peur de perdre votre emploi. Il répond “Mais non, ta boîte va super bien, arrête un peu”
  5. « Vous, les français, vous êtes toujours arrogants. »
  6. “Tu m’épuises.”
  7. « Nan mais t’as vu à quelle heure t’arrives, tu aurais pu prévenir au moins ! »

Voici les sentiments qui ont été donnés :

  1. contrarié, déçu, agressé, rabaissé
  2. amusé, vexé, critiqué
  3. agressé, énervé, dirigé
  4. incompris, gêné, manque de considération
  5. jugé, déplacé
  6. en colère, nié, fatigué, culpabilisant

 

Définition : La CNV permet de trouver un moyen de communiquer qui ne soit pas blessant et qui suscite la coopération.

 

CNV = le pouvoir « AVEC » et non le pouvoir « SUR »

Stimulus → Choix         → Jugements, Croyances (Chacal)

ou   → Connecté CNV (Girafe)

Nous avons le pouvoir de choisir la façon dont je reçois le stimulus

Le processus en 4 étapes

  1. observation → quand je vois, j’entends…
  2. sentiment → … je me sens …
  3. besoin → … parce que j’ai besoin …
  4. demande → … et maintenant je souhaiterais

Reconnaître nos sentiments

Les sentiments exprimés dans l’exercice du début peuvent être classé en 2 : les sentiments bruts et les jugements cachés.

« j’ai le sentiment que… » est en fait un jugement caché.

L’expression des besoins

Les actes d’autrui sont souvent le facteur déclenchant mais JAMAIS la cause de notre sentiment. Il nous faut trouver notre besoin et l’exprimer.

 Derrière tout ce que nous faisons, au quotidien, il y a un besoin

 

Les besoins sont universels, nous avons tous les mêmes besoins (pas forcément au même moment)

 

Quelques exemples de besoins : la liberté, l’écoute, la reconnaissance, l’autonomie, le soutien, faire bon usage de son temps, comprendre, contribuer au bien être …

Exprimer la demande

… est-ce que tu serais d’accord pour … ?

Les applications de la CNV

CNV_20130424_5

CNV_20130424_6

A la fin de la présentation, chacun a pu exprimer et définir en quoi la CNV peut être une alliée dans sa vie de famille, mais aussi professionnelle.

CNV_20130424_7

La rencontre s’est terminée par le traditionnel goûter partagé… Un régal comme souvent !

CNV_20130424_8

CNV_20130424_9

Et les enfants ont trouvé d’autre jeux !

CNV_20130424_10

 

 

 

 

 

 

Je remercie Nathalie et Julie pour leur aide à la rédaction de l’article.

Delphine.